Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • : Infos sur l'histoire et le patrimoine des communes du canton de La Suze sur Sarthe (72)
  • Contact

Recherche

29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 13:14

Rappel de la législation en vigueur : L'utilisation des détecteurs de métaux est strictement interdite sur ces sites historiques. En cas de problème, prévenir la gendarmerie.

 

Code du Patrimoine,

Art. L. 542-1 - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche.

Page 1/9

6 et 7 avril 1768

Convention et raport sur la Mariette

S(ieu)r F(ran)çois Michel Le Boucq f(ermi)er g(énéra)l

René Huard sous fermier

F(ran)çois Salmon expert

 

  1. Aujourdhuy mercredy

  2. sixieme du mois d'avril mil

  3. sept cent soixante huit sur les

  4. neuf heures du matin

  5. Pardevant nous Claude Julien Baussan du Bignon

  6. notaire royal gardenotes et scel hered(itai)re du Roi au Maine

  7. pour la collocation de La Suze dem(euran)t ville de La Suze soussigné

  8. étant en notre etude

Ce notaire de La Suze est également connu pour avoir été membre de la Société d'Agriculture du Mans et pour avoir publié différents articles sur la mise en valeur des terres. Il a par exemple travaillé sur la réutilisation du tan, qui avait servi pour les tanneurs, dans le domaine agricole.

  1. Sont comparus le s(ieu)r François Michel Le Boucq bourgeois

  2. dem(euran)t en cette ville, lequel nous a dit qu'ayant pris de M.

  3. Chollet la ferme generale du prieuré de Notre Dame des Bois

  4. autrement dit la Mariette et desirant constater l'état

La chapelle de Notre-Dame des Bois est un très ancien lieu de culte qui remonte très loin au Moyen-âge lors de l'installation d'ermites dans cette région boisée de la Sarthe. La construction actuelle, du moins les murs nord et sud de la nef, est à placer au premier âge roman (10ème ou 11ème siècle) comme l'indique l'appareillage classique en petits moellons de roussard. On sait que dans le second quart du 11ème siècle, la chapelle fut donnée par Lon, seigneur de Roézé, aux religieux de La Couture. On y trouvait d'ailleurs une très intéressante statue médiévale en bois d'une Vierge à l'Enfant, restaurée il y a peu et mise fort heureusement à l'abri dans l'église de La Suze.

Une description du prieuré de Notre Dame des Bois à La Suze en 1768
Une description du prieuré de Notre Dame des Bois à La Suze en 1768
Une description du prieuré de Notre Dame des Bois à La Suze en 1768
Une description du prieuré de Notre Dame des Bois à La Suze en 1768
Une description du prieuré de Notre Dame des Bois à La Suze en 1768
  1. où se trouvent les choses relativement à la clause de son

  2. bail passé devant les notaires au Mans le neuf juillet dernier

  3. con(tro)lé au Mans le dix sept, par la quelle il est chargé d'user

  4. en bon père de famille sans y malverser, lequel bail

  5. commencera à S(ain)t Marc prochain, et ayant fait

  6. à René Huard aussi fermier dud(it) prieuré un sous bail

  7. à moitié de nous no(tai)re attesté le quinze janvier dernier con(tro)lé le

  8. dix sept pour la partie que led(it) Huard exploitoit ci devant au même

  9. titre de la d(emoisel)le v(euv)e Durand ; il était necessaire de constater par

  10. une visite et montrée l'état des terres et autres dependances de

 

Les visites et montrées sont des actes notariés particulièrement intéressants puisqu'ils dressent un état des lieux précis. On y trouve à la fois une description des bâtiments mais également celle des terres.

  1. lad(ite) ferme generale susceptibles de montrée, tant pour se

  2. mettre en regle vis à vis du s(ieu)r titulaire ou autres qu'il appartiendra

  3. qu'à l'égard des sous fermiers, led(it) s(ieu)r Le Boucq auroit proposé

  4. aud(it) Huard de convenir conjointement d'un expert qui

  5. feroit la visite et montrée generale sur les terres et prés et

  6. autres dependances dud(it) prieuré, ce que led(it) Huard a accepté

  7. sans prejudice aux clauses de son bail ; en conséquence de quoi

  8. les parties seroient

  9. convenues de la personne de François Salmon expert ord(inai)re

  10. demeurant au Mans paroisse de S(ain)t Gilles des Guerets pour

  11. faire la visite et montrée en question et servir tant aud(it) s(ieu)r titulaire

 

Page 2/9

  1. qu'aux fermiers ce que de raison, et être les frais supportés

  2. à proportion de ce que chacun en sera tenu, et sauf aud(it) s(ieu)r

  3. Le Boucq à faire agréër lad(ite) visite et montrée par led(it) s(ieu)r

  4. titulaire afin qu'elle puisse servir entre eux, laquelle servira

  5. neanmoins entre led(it) s(ieu)r Le Boucq et led(it) Huard, même entre

  6. les autres sous fermiers, sauf aud(it) Huard comme ancien fermier+

  7. Et en conséquence de lad(ite) convention led(it) François

  8. Salmon ayant été mandé et étant aussi comparu devant

  9. nous a declaré accepter la nomination faite de sa

  10. personne et être prêt de faire la visite et montée dont

  11. il s'agit à laquelle a promis et juré en son ame et conscience

  12. de se bien et fidelement comporter, et de faire un juste et

  13. fidele raport de l'état où se trouvent actuellement les

  14. choses, pourquoi il a presentement prêté devant les parties

  15. entre nos mains le serment au cas requis et que nous avons

  16. de lui pris et reçu en la maniere ordinaire, pour procéder

  17. par led(it) Salmon à lad(ite) visite et montrée incontinent après

  18. ces presentes et être son raport par nous reçu et rédigé en

  19. suite d'icelles et par même cayer

  20. Dont et du tout nous avons jugé les parties et expert

  21. de leur consentement après lecture, fait et passé aud(it)

  22. La Suze en l'etude lesd(its) jour et an sur le midi presents

  23. les sieurs François Courtillier et René

  24. Viau sergers demeurants en cette ville

Les sergers, ou également sargers, sont des personnes qui fabriquent les étoffes de laine.

  1. temoins à ce requis et appellés led(it) Huard a declaré ne savoir

  2. signer enquis suivant l'ordonnance, led(it) s(ieu)r Le Boucq et

  3. led(it) Salmon ont signé evec lesd(its) témoins et nous no(tai)re

  4. + a se deffendre des malversations qui pourroient le concerner

  5. tant par ses baux que par la montrée du cinq fevrier mil sept cent

  6. trente deux devant m(aîtr)e Hervé notre predecesseur, et autres

  7. titres,

  8. Rayé quatorze mots ou syllabes nuls

  9. Fr Le Boucq

  10. S Salmon René Viau F Courtillier

  11. Baussan

  12. Et ce jourdhui septieme dud(it) mois d'avril

 

Page 3/9

  1. aud(it) an mil sept cent soixante dix huit sur

  2. les sept heures du matin.

  3. Pardevant nous notaire royal gardenotes et scel hered(itai)re

  4. du Roy au Maine susd(it) et soussigné étant en notre etude.

  5. Est comparu led(it) François Salmon expert convenu par l'acte du jour

  6. d'hier, lequel en conséquence et au moyen du serment par lui prêté

  7. en presence des parties et qu'il a presentement reitéré nous a dit avoir

  8. fait la visite sur les batimens, terres et prés dud(it) lieu de la Mariette

  9. dont il nous afait en son ame et conscience son raport que nous

  10. avons redigé comme il suit

  11. Et premier vu et visité la chapelle de Notre Dame autrem(ent) la Mariette

  12. a observé que les vitrages ne sont qu'à panneaux de verre dont un

  13. carreau feslé et quelquesuns rapportés en plomb, sans aucune fermeture

  14. que la nef et le choeur ou sanctuaire sont pavés de petits

  15. carreaux de tuilerie de quatre

  16. pouces ou environ, partie hors leurs rangs, en concavité et en bourgeons

  17. et morceaux partie feslés tenans cependant en mortier, dont il

  18. manque un cent à fournir, et demi cent qui ne tiennent point

  19. en mortier.

Les vitraux actuels sont plus récents et le pavage de « petits carreaux de tuilerie » a lui aussi été remplacé. Le sol en 1768 était donc en mauvais état puisqu'on mentionne les trous (concavités) et en renflement (bourgeons).

  1. Au plafond du plancher il y a demi toise en recherche

  2. d'enduits defaillants manquant.

  3. Vû ensuite les batimens du fermier observé qu'aux portes il y a

  4. quatre serrures et trois clefs y compris celle du grenier, lesquelles

  5. portes sont garnies de leurs ferrures ordinaires,

Aujourd'hui, on trouve deux rangées de bâtiments de part et d'autre du chemin d'accès à la chapelle. Ce n'est que dans la seconde moitié du 19ème siècle que les bâtiments de la partie nord seront édifiés. Ce sont donc les bâtiments au sud du chemin qui sont décrits dans cette visite et montrée.

Cadastre 1810

Cadastre 1810

  1. A la fenestre de la maison du côté de la cour il y a un volet garni

  2. de ferrures, et deux grilles de fer à lad(ite) fenestre.

  3. A la cheminée il y a un gond de fer pour attacher la cremaillere.

  4. Le four menace ruisne par la voûte qui est un fait de propriétaire,

  5. il est pavé de grand carreau de tuilerie de huit pouces, dont

  6. cinq sont brisés et à replacer, et pour la moins value tant desd(its)

  7. cinq carreaux que du surplus arbitré vingt sols. Cy … 1#..=..=

 

La cheminée est le lieu de cuisson du repas. Lors des visites on donne souvent sa description avec l'état du foyer, la présence ou non d'un point d'attache pour la crémaillère ainsi que de l'état du four. On trouve encore aujourd'hui quelque fermette qui a gardé son four ; mais souvent il a disparu lors des rénovations. On voit dans ces actes que l'état du four, en particulier la voûte, est souvent de mauvaise qualité. L'arrivée des cuisinières puis des gazinières contribueront à sa disparition.

  1. Led(it) four est sans fermeture.

  2. A lad(ite) maison il y a trois toises en recherche d'enduit defaillant,

  3. y compris la cheminée.

  4. L'aire de la place n'est que de terre forte excepté au foyer qui est

  5. pavé de quelques pierres brutes mal arrangées ; pour repiqueter

  6. lad(ite) place et regarnir les concavités de terre solide, arbitré

  7. vingt sols. Cy --------- 1# .. = .. =

  8. _______________

  9. 2# .. = .. =

Le sol de la partie habitable est donc en terre battue parfois complété par l’ajout de pierres. Là aussi la surface est loin d'être plane.

Page 4/9

  1. Dans lad(ite) maison il se trouve un escallier à pan de bois

  2. de deux charpentes plates pour monter dans les greniers,

  3. celui qui est sur la maison n'est qu'à terre, il y faut faire valeur

  4. de demi toise de recharge de gros conroi.

Conroi : argile grasse.

  1. Pour aller dud(it) grenier dans celui qui est sur la nef de la chapelle

  2. il y a trois marches de planches, et pour descendre ensuite dans led(it)

  3. grenier sur la chapelle il n'y a qu'une marche de pierre sur le mur de

  4. lad(ite) chapelle, et au surplus il n'y a que quelques pierres brutes raportées

  5. et qui ne tiennent point en mortier, en sorte qu'il manque trois marches

  6. ce qui est un fait de propriétaire.

Aujourd'hui, la chapelle est indépendante du corps de bâtiment. Mais en 1768 cela n'était pas le cas ; cela se voit encore sur le cadastre de 1810.

  1. L'aire dud(it) grenier est pavée environ moitié de petits carreaux de tuilerie

  2. l'autre moitié de tuiles, briques, tuillots, et quelques blocs le tout

  3. irregulier, moitié de nulle valeur, autre partie defaillant, cassé

  4. ou brisé et partie qui ne tient point en mortier.

  5. A côté de lad(ite) maison est un autre corps de bâtiment en retour

  6. La chambre froide qui sert de sellier n'est garnie d'aucuns chantiers

  7. l'aire n'est que de terre commune.

  8. L'ecurie étant ensuite est sans rateliers ni mangeoires,

  9. a l'étable la porte est usée par vetusté il y a une place de serrure

  10. defaillante d'antiquité, et une barre de traverse par le haut qui

  11. manque par vetusté.

  12. Les planchers de sur l'ecurie et l'étable sont de torchis

  13. les trois quarts defaillants et le surplus de nulle valeur, attendu qu'il

  14. manque un soliveau et que plusieurs autres sont cassés.

  15. A l'entrée de la grange il y a une barriere de planches à

  16. clairevoie, sans aucunes ferrures pour la tenir fermée.

  17. Aux deux toits a porcs les deux portes sont garnies de chacun

  18. un verouil et boucles de fer, il s'y trouve une auge à porcs,

  19. lesd(its) toits sont sans sinas ou plancher.

  20. Dans lad(ite) grange et étable il se trouve du foin suffisamment

  21. pour faire les premiers guerets de la premiere cotaison et environ

  22. un quart de charetée de paille.

  23. Pour regarnir les concavités de lad(ite) chambre froide, ecurie, étable

  24. grange et toits à porcs il faut deux journées à raison de dix sols

  25. chaque.

  26. La cour est sans aucune cloture, il s'y trouve des

  27. concavités de temps immemorial qui sont utiles pour les engrais

  28. Les deux jardins contiennent demi journal ou environ

  29. sans aucune herbe potagere ni choux jeunes, seulement quelques

 

Page 5/9

  1. pieds de choux d'un an échappés à la gelée,

  2. pour la diminution des haies qui en dependent

  3. clore les breches et entrées arbitré quatre journées à dix sols

  4. chaque. Cy - - - - - - 4. j(ourn)ées

  5. Dans un desd(its) jardins est le puits auquel il n'y a qu'un pied

  6. et demi de mur au dessus du rez de chaussée, partie defectueux

  7. sans autre encheintrure que deux pieux de bois rond piqués

  8. en terre, un rouet sans ferrure, sans corde ni chaîne.

L'encheintrure est l'agencement de charpente qui permet de fixer le système d’entraînement de la corde et du seau dans un puits.

Certaines des parcelles dont il est question dans l'acte notarié de 1768.

Certaines des parcelles dont il est question dans l'acte notarié de 1768.

  1. Vû ensuite le verger contenant un journal et demi ou environ

  2. dont un quart un vieu frische, le surplus en repos et gueret

  3. dans lequel il y a un millier de choux plantés de l'hyver dernier.

  4. Pour la diminution des haies qui en dependent taxé

  5. trois journées, le bois taillable agé de cinq et six ans compensé

  6. pour le surplus. Cy - - - - - - - 3. j(ourn)ées

  7. Item une piece de terre nommée les Mauboussins contenant

  8. deux journaux un quart ou à peu près, en frische de deux ans

  9. le bois taillable agé de sept ans compensé pour les reparations

  10. des haies, arbitré seulement deux journées pour reparer

  11. les breches. Cy - - - - - - - - 2. j(ourn)ées

  12. Item une piece de terre nommée le Champ Poury contenant

  13. un journal et demi ou environ lequel est

  14. ensemencé de seigle en gueret, pour la diminution des haies

  15. qui en dependent arbitré une journée, le bois taillable agé de

  16. cinq ans compensé pour le surplus de la reparation des haies.

  17. Cy - - - - - - - - - - - 1. j(ourn)ées

  18. Item une autre piece de terre nommée le champ du milieu

  19. contenant sept quarts de journal ou environ ensemencé de bled

  20. seigle en retour, pour la diminution des haies qui en dependent

  21. et reparer les breches et entrées, arbitré deux journées, le bois

  22. taillable agé de quatre ans compensé au surplus. Cy 2. j(our)nées

  23. Item une piece de terre nommée la Perriere contenant

  24. trois journaux ou environ en frische d'un an, pour la diminution

  25. des haies qui en dependent arbitré quatre journées, le bois taillable

  26. agé de deux et trois ans suffit au surplus. Cy - - - 4. j(ourn)ées

  27. Item une pièce de terre nommée de champ de l'aire contenant

  28. deux journaux ou environ en frische d'un an, dans lequel

  29. est l'aire pour battre le bled, pour la cloture sur la cour et autres

 

Page 6/9

  1. breches taxé trois journées, cy - - - - 3. j(ourn)ées

  2. Le bois taillable est en sa coupe excepté huit truisses

  3. dont le bois a été coupé d'un an

  4. pourquoi arbitré trois livres quatre sols à raison de huit sols

  5. chaque, cy - - - - - - - - - 3#..4s..=..

 

Les « truisses » sont plus connues sous le nom de « térouesses ». Ce sont de grosses souches d'arbres plusieurs fois émondées.

  1. Item une piece de terre nommée le champ de la Marre

  2. contenant deux journaux ou environ ensemencé de bled seigle

  3. en retour, au bas duquel il y a un mortier négligé de temps

  4. immemorial d'avoir été curé n'y ayant point

  5. moyen d'en faire écouler l'eau, et qui est à présent à sec,

  6. par la longue secheresse, pour la diminution des haies et fossés

  7. arbitré trois journées, le bois taillable agé de sept ans et deux ans

  8. cy - - - - - - - - 3. j(ourn)ées

Les mortiers sont des trous d'eau dans les champs.

  1. Item une pièce de terre nommée le champ des Bourgeons

  2. contenant deux journaux en frische de deux ans duquel il ne

  3. depend aucune haie, taxé une journée pour reparer l'entrée

  4. cy - - - - - - - - 1. j(ourn)ée

  5. Item une pièce de terre nommée le Grand Aubépin contenant

  6. deux journaux ou environ ensemencé de bled seigle en gueret

  7. pour la diminution des haies et reparer les fossés arbitré trois

  8. journées. Cy - - - - - - - - - 3. j(ourn)ées

  9. Item une autre pièce de terre nommée le Petit Aubépin

  10. contenant trois quarts de journal ou environ en frische de deux

  11. ans,pour la diminution des haies qui en dependent, clorre

  12. les breches et entrées, arbitrées deux journées, le bois taillable

  13. agé de cinq ans compensé au surplus. Cy - - - - - - 2. j(our)nées

  14. Item une autre piece de terre aussi nommée l'Aubepin

  15. contenant un journal et demi ou environ autrefois

  16. en mauvaise vigne abandonnée par tous les voisins, et actuellement

  17. en terre labourable semée en bled seigle en retour, le bois

  18. taillable pris et les haies reparées de l'hyver dernier.

  19. Item un pré contenant quatre hommées de faucheur dans lequel

  20. il y a un mortier outre celui du champ de la Marre qui est en partie

  21. dans led(it) pré et dont il a été parlé ci dessus, le quart dud(it) pré aux

  22. environs du grand mortier qui n'a été curé depuis plus de cent ans

  23. est peuplé de bruyere par vice de fond, et led(it) mortier est rempli

  24. de mauvais broussil ; led(it) pré ne produit au surplus que très peu

 

Page 7/9

  1. d'herbe, pour la diminution des haies qui en dependent

  2. qui sont partie plates et mutuelles faibles de plan, et pour le mettre

  3. en état de cloture, pour parachever de curer les rigoles pour y

  4. faire venir les eaux, pour arracher les epines et autres mauvais

  5. plans superflus outre les cheintres et les deux mortiers qui sont

  6. de temps immemorial, clorre l'entrée, arbitré pour le tout

  7. quatre journées, le bois taillable d'un, trois, quatre, six

  8. et sept ans.

Les « cheintres » sont les espaces non cultivés, souvent en bordure des champs.

  1. Il se trouve des cheintres en coin et coude et en longueur

  2. par endroits au contour des dites pieces de terre et pré qui sont

  3. de temps immemorial. Il se trouve des branches coupées et

  4. rompues par les vents à plusieurs arbres fruitiers, les quelles

  5. branches étoient trop basses et nuisibles celles qui ont été

  6. coupées l'ont été par necessité et sans faire tort au tronc,

  7. partie des d(its) arbres étant demi morts, par vice de fond.

  8. Il se trouve peu de sauvageons vifs ou jeunes entures

  9. plantées depuis dix ans, quoiqu'il paroisse qu'il en a été

  10. planté plusieurs qui sont peris par la secheresse et le froid et

  11. autres vimaires des temps et par vice de fond.

  12. Il s'est trouvé six clotures de claies et clans à bois rond

  13. et six echaliers à bois rond le tout de peu de valeur, partie des

  14. haies des terres et pré sont denuées de plan vif, et partie n'est

  15. close qu'à terre relevée.

  16. Toutes les dites terres cidessus faisant la composition

  17. dud(it) lieu de la Mariette tel que led(it) Huard l'a pris dud(it) s(ieu)r

  18. Le Boucq et tel qu'il le tenoit de lad(ite) d(emoisel)le v(euv)e Durand, et

  19. lesquelles arbitrations reviennent à cinq livres quatre sols

  20. en argent, et à trente quatre journées à dix sols

  21. chaque, ce qui vaut dix sept livres et compose

  22. en tout la somme de vingt deux livres quatre sols

  23. cy - - - - - - - - 22#..4s..=

  24. Vu et visité ensuite six pieces de terre contenant ensemble

  25. douze journaux et demi ou environ nommées la Mairie

  26. dont cinq en un tenant et la sixieme vis à vis, le chemin

  27. de La Suze à Parigné entre deux, joignant le pré et terre

  28. de la Barre, et les terres du lieu de la Passonniere

 

Page 8/9

  1. observé que les haies qui les enclosent sont reparées partie

  2. depuis dix ans et autre partie qui est la moindre depuis

  3. deux ans, pour la diminution desdites haies et clorre les breches

  4. arbitré douze journées, le bois taillable agé de cinq et huit ans

  5. étant suffisant pour dedommager du surplus des fossés

  6. qui n'ont été reparés. Lesd(ites) haies sont très peu garnies de plan

  7. par vice de fond qui n'est que sable, et qui ne se reparent qu'à

  8. terre relevée, dans l'une desquelles pieces passe le chemin

  9. de La Suze à Parigné.

  10. Quant aux fossés du dedans desd(ites) cinq pieces de terre,

  11. ils sont délaissés de temps immemorial, et n'ont point été

  12. reparés depuis plus de cent ans, n'y ayant aucune apparence

  13. de fossés en plusieurs endroits.

  14. Toutes lesdites pieces de terre sont en frische et s'exploitent

  15. comme terres détachées étant trop éloignées dud(it) lieu de

  16. la Mariette.

  17. Item un pré contenant environ demie hommée partie en

  18. broussil et partie en marais de temps immemorial et dont

  19. les hayes et sangsues ont été negligées aussi de temps

  20. immemorial.

Les « sangsues » sont de petits fossés de drainage.

  1. Lesquelles terres et prés sont exploités par Louis Pommier

  2. laboureur à la metairie de la Barre qui les tient comme

  3. terres detachées, et dans lesquelles il n'y a aucuns engrais

  4. ni fourrages, pourquoi il n'est point tenu d'en laisser.

  5. Lecture faite aud(it) Salmon de sond(it) rapport il y a

  6. persisté sans y vouloir rien changer étant le tout fait

  7. en son ame et conscience suivant sa connoissance et

  8. expertise et a requis taxe que lui avons faite de huit livres

  9. pour deux journées de vacation à quatre livres par jour y compris son

  10. transport et retour de cheval, laquelle so(mm)e lui a été payée par led(it) s(ieu)r Le Boucq.

  11. Dont et de tout ce que dessus nous avons redigé ledit

  12. raport et jugé led(it) expert ensemble les autres

  13. parties et led(it) Louis Pommier à ce présent et intervenu

 

Page 9/9

  1. dem(euran)t en cette paroisse, de leur consentement

  2. et a leur requisition après lecture

  3. Fait et passé aud(it) La Suze en l'etude lesd(its) jour

  4. et an sur le midy present René Viau et Pierre

  5. Pommier sergers demeurants en cette ville

  6. temoins à ce requis et appellés, et ont signé avec

  7. nous no(tai)re fors led(it) Huard qui a declaré ne savoir

  8. signer enquis suivant l'ordonnance

  9. gloses ensemencé, cy. 1. j(ourn)ée

  10. Approuvé les mots compris, tant, de,

  11. journées, present, champ,

  12. comme bons quoique surchargés.

  13. Rayé vingt huit mots ou syllabes nuls, plus deux

  14. autres mots aussi nuls

  15. [signatures] Fr. Le Boucq

  16. Louis Pommier

  17. F Salmon René Viau Pierre Pommier

Partager cet article

16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 17:43

L'association Café-Mémoire de Fercé a présenté au public entre les 8 et 16 novembre 2014 une exposition sur la Première Guerre Mondiale.

Exposition à Fercé
Exposition à Fercé
Exposition à Fercé

Partager cet article

11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 14:16

En ce 11 novembre 2014, l'exposition a été officiellement inaugurée et sera présentée au public à partir du samedi 15 novembre à la Médiathèque de La Suze.

Exposition "La Suze au début du 20ème siècle", c'est parti !
Exposition "La Suze au début du 20ème siècle", c'est parti !
Exposition "La Suze au début du 20ème siècle", c'est parti !
Exposition "La Suze au début du 20ème siècle", c'est parti !

Partager cet article

1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 11:58
Chemiré le Gaudin - Le village d'Athenay

Chemiré le Gaudin - Le village d'Athenay

Etival Lès Le Mans - l'église

Etival Lès Le Mans - l'église

Fillé sur Sarthe - La rivière

Fillé sur Sarthe - La rivière

La Suze sur Sarthe - Le pont de chemin de fer et le canal

La Suze sur Sarthe - Le pont de chemin de fer et le canal

Malicorne sur Sarthe - Le parc du château

Malicorne sur Sarthe - Le parc du château

Saint Jean du Bois

Saint Jean du Bois

Souligné-Flacé - église Saint Rigomer

Souligné-Flacé - église Saint Rigomer

Spay

Spay

Voivres Lès Le Mans - Manoir d ela Perrière

Voivres Lès Le Mans - Manoir d ela Perrière

Partager cet article

28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 12:12

Une exposition sera prochainement présentée à La Suze. Il s'agit au travers de divers panneaux de montrer comment on vivait à La Suze au début du 20ème siècle et de comprendre comment nos communes éloignées du front ont vécu la Première Guerre Mondiale.

 

Exposition "La Suze au début du 20ème siècle" à la Médiathèque de La Suze à partir du samedi 15 novembre 2014 et jusqu'au 31 décembre 2014.

Médiathèque Les Mots Passants
6, rue des Tanneurs
tel : 02-43-77-37-24
courriel : mediatheque.lasuze@orange.fr
Exposition "La Suze au début du 20ème siècle"

Partager cet article

28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 08:29

Il y avait foule le samedi 20 et le dimanche 21 septembre 2014 au château de La Sauvagère à Chemiré le Gaudin. Le dimanche après-midi, près de 130 personnes ont assisté aux deux visites. On pouvait par ailleurs suivre l'avancée des travaux de restauration auprès de Bruno Brunello, le tailleur de pierre travaillant sur les pots à feu.

Les visiteurs étaient ravis de découvrir ce joyau de la région de La Suze. Ils ont pu également admirer le bel escalier du 17ème siècle ainsi que le salon aux boiseries peintes de la même époque. Par contre, il faudra penser à la signalitique depuis le bourg de Chemiré

La Sauvagère devient un icnotournable dans la région et devrait encore attirer de nombreux visteurs les prochaines fois.

Journées du patrimoine à La Sauvagère à Chemiré le Gaudin (Sarthe)
Journées du patrimoine à La Sauvagère à Chemiré le Gaudin (Sarthe)
Journées du patrimoine à La Sauvagère à Chemiré le Gaudin (Sarthe)
Journées du patrimoine à La Sauvagère à Chemiré le Gaudin (Sarthe)
Journées du patrimoine à La Sauvagère à Chemiré le Gaudin (Sarthe)

Partager cet article

19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 09:55
Visite à La Sauvagère (Chemiré le Gaudin)

Partager cet article

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 08:49

Journées Européennes du patrimoine 2014 - Région de La Suze / Val de Sarthe

 

Chemiré le Gaudin (72)

Château de la Sauvagère :

Visite guidée des extérieurs, portail, escalier, salon et chapelle. Exposition du travail en cours de restauration des lucarnes.

Présentation également aux visiteurs un petit film tiré des archives familiales pour la période 1937 à 1946. Nous y verrons notamment les quarante jeunes brestoises réfugiées des bombardements qui ont été accueillies à la Sauvagère pendant toute la guerre.

samedi dimanche 15h-17h

Église Saint-Martin :

Visite libre et exposition d'ornements liturgiques du 19ème siècle.Visite libre. Exposition d’ornements liturgiques du 19e siècle.

samedi dimanche 9h 12h,14h-17h

 

Etival Lès Le Mans (72)

Rien

 

Fercé sur Sarthe (72)

Rien

 

Fillé (72)

Moulin et île MoulinSart :

Visite guidée du jardin de céréales et du moulin à eau (plusieurs départs) : dimanche

Cuisson de pains et de bourdons au four à bois : dimanche 10h-18h

Exposition « Inside Out : pourquoi pas nous ? » : samedi dimanche 14h-18h

 

Guécélard (72)

Rien

 

Louplande (72)

Château de Villaines :

Visite libre des jardins et guidée des intérieurs : vendredi dimanche 10h-12h, 14h-18h

Concert baroque (durée 15-20 mn) : dimanche 15h, 16h, 17h

5 € + 18 ans, 4 € groupe + de 10 pers.

 

Malicorne sur Sarthe (72)

Le programme détaillé sur le site Vallée de la Sarthe : http://www.vallee-de-la-sarthe.com/fr

Office de tourisme : Samedi et dimanche de 9h à 12h30 et de 14h à 19h.

Faïencerie d'art de Malicorne :

Samedi : boutique de 9h à 12h et de 14h à 18h et visites guidées des ateliers, départs tous les quarts d’heures de 9h à 11h et de 14h à 15h45. Gratuit. Durée de la visite : environ 45 minutes.

Dimanche : boutique de 14h à 18h. Gratuit.

Moulins :

Visite guidée du rez-de-chaussée du moulin Lebreton et projection d'un diaporama sur l’historique et le fonctionnement des moulins. Départs de visites guidées toutes les 20 minutes environ : Samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h. Gratuit.

Église :

Fondée en 1080, l’église romane Saint-Sylvestre abrite le remarquable gisant du seigneur guerrier Guy de Chaources.

Les vitraux, installés lors de la récente restauration de l’Église, sont l’œuvre d’Eric Boucher, maître verrier. Ils ont principalement été conçus sur le thème de la faïence : Samedi et dimanche de 10h à 18h, visite libre de l’édifice, et visite guidée le samedi à 16h. Gratuit.

Atelier d'Antoine Drouillaux :

Visite de l’atelier boutique et démonstrations de tournage.

Samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Dimanche de 9h à 19h. Gratuit.

Échoppe à porcelaine :

Visite de l’atelier boutique et démonstrations de décor sur porcelaine.

Samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h et dimanche de 14h à 18h. Gratuit.

Espace faïence : Samedi et dimanche de 10h à 19h. Tarif : 3 € musée + expositions.

Expositions en cours :

Exposition permanente - Faïences anciennes et céramiques du Maine.

Terres et Graines, céramiques contemporaines : dans la galerie et les jardins.

Exposition Lise Del Medico : Carré Contemporain.

Animations :

Courts-d’aRgile, projection de films en partenariat avec l’Elan d’argile : samedi et dimanche à 14h. Rencontre avec Lise Del Medico : samedi, à partir de 14h30.

Atelier Terre « Au rythme des saisons, l’été », dimanche, de 11h à 13h30 et de 15h à 17h30, création d’une oeuvre collective animée par Agnès His, céramiste de l’exposition Terres et Graines. Tarif : 20 € la séance.

Faïencerie d'art Bourg Joly : Samedi et dimanche de 10h30 à 18h30. Gratuit.

Boutique ouverte et sortie du 2nd choix.

Visites guidées exceptionnelles des ateliers samedi et dimanche à 11h et 15h.

Durée de la visite : environ 1 heure.

Château :

Samedi et dimanche de 10h à 18h.

Pôle bois. Exposition et démonstration de restauration de meubles par l’EIRL Yann Rio, de taillage d’éléments de charpente par la SARL Pichon, de restauration de meubles anciens et créations par l’Atelier LMV et de tournage sur bois par Patrick Mauboussin.

Dimanche de 10h à 19h.

Visite du château où Mme De Sévigné aimait séjourner.

Tarif : 2 €/adulte, gratuit moins de 18 ans.

Atelier « Terre & Bois », céramique et tournage sur bois :

Samedi et dimanche de 10h à 19h. Gratuit.

Visite de l’atelier boutique.

 

Mezeray (72)

Les associations « Racines et Patrimoine » et « Nature et Balade » de Mézeray organisent une exposition afin de présenter leurs activités à la salle polyvalente de Mézeray. Diverses animations sur place.

Samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 18h.

Gratuit.

 

Parigné le Pôlin (72)

Rien

 

Roézé sur Sarthe (72)

Rien

 

Saint Jean du Bois (72)

Rien

 

Souligné Flacé (72)

Église Saint-Rigomer :

Rétable du XVIIIème siècle, et peintures murales du Moyen-Âge.

Samedi 14h-18h ; dimanche 10h-12h et 14h30-18h

Chapelle de Flacé :

Samedi 14h-18h ; dimanche 10h-12h et 14h30-18h

 

Spay (72)

Rien

 

La Suze sur Sarthe (72)

Esplanade de la Médiathèque :

Spectacle « Adieu Coquelicot, un Poilu dans le TIS » par Didier Bardoux.

(voir http://www.ville-lasuze.fr/actualite/index.php?page=1&id=1527&link=vu_actu )

Samedi 14h45

 

Voivres Lès Le Mans (72)

Rien

 

 

Partager cet article

14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 11:40

Le Conseil Général de la Sarthe propose lors des Journées Européennes du Patrimoine une animation particulière qui passera dans la région de La Suze.

Un Poilu dans le TIS

Partager cet article

3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 15:07

Ouest-France, 01/09/2014

Restauration au château de la Sauvagère à Chemiré-le-Gaudin (72)

Partager cet article