Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • : Infos sur l'histoire et le patrimoine des communes du canton de La Suze sur Sarthe (72)
  • Contact

Recherche

24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 21:34

On commence à bien connaître l'histoire de la seigneurie du Gros Chesnay à Fillé (72). Les jardins ont même acquis une certaine célébrité avec l'arrivée d'Alain Passard, chef triple étoilé du restaurant l'Arpège à Paris. En effet, il a créé au Gros Chesnay un vaste jardin biologique qui approvisionne son restaurant parisien.

Le Gros Chesnay en 1819

 

Plusieurs documents anciens nous permettent de mieux connaître les jardiniers des 17ème et 18ème siècles. En voici quelques extraits :

28 mars 1690

 

Contrat d’apprentissage :

 

Catherine Cornillau, fille de Louis Cornillau jardinier et concierge du château du Gros Chesnay, passe contrat pour apprendre le métier de tailleur et couturière en habit.

 

(Louis Cornillau est cité pour la première fois dans un acte de 1688 en tant que concierge du château du Gros Chesnay).

 

7 janvier 1733

 

Mariage de Jacques Tanchot (cuisinier au Gros Chesnay) avec Marie Potier : Jean Amiard (jardinier au Gros Chesnay) est présent lors de la rédaction du contrat de mariage.

 

(Jean Amiard apparaît dans les actes en 1722 et est qualifié de domestique au Gros Chesnay. Par la suite, il est assez souvent qualifié de marchand).

 

10 février 1733

 

Jean Amiard (beau frère de la future) assiste au mariage entre Jacques Tanchot (garçon cuisinier au Gros Chesnay) et Marie Potier

 

12 juillet 1735

 

Testament de Marie Françoise Catherine Doujat, épouse de Jean Baptiste François Leboindre : elle donne à Jean Amiard son jardinier (ainsi qu’à sa femme Anne Pottier)  la somme de 100 livres.

 

22 août 1737

 

Mesurée des grains de Buffard par Mme Leboindre :

 

Jean Amiard, jardinier demeurant au château du Gros Chesnay, fait faire la mesurée des grains de Laurent Jouanneaux fermier de la métairie de Buffard. La vente des grains paiera les créances du locataire.

 

12 décembre 1742

 

Constitution de rente par Jean Joseph Leboindre :

 

Jean Joseph Leboindre accorde à Jean Amiard, son jardinier demeurant au château du Gros Chesnay, une rente de 80 livres annuelle et perpétuelle.

 

1, 2, 3 et 22 décembre 1746

 

Inventaire des effets de la communauté entre Jean Joseph Leboindre et feue Suzanne Tiraqueau sa femme, au château du Gros Chesnay :

 

Jean Amiard, jardinier, est présent lors de l’inventaire.

 

« Item dans la chambre du jardinier un bois de lit sanglé, un mattelas de boure un lit de plumes et un traversin a taye de couetty le tout garny de plumes meslée, une vieille couverture de lainne blanche le tout estimé douze livres avec deux chezes de bois d’aulne enfoncée de jonc cy 12tt

 

Item quattre arrosouërs de cuisvre estimés douze livres cy 12tt

 

Item une pelle a beicher quattre rasteaux a dents de fert, un volant, une paire de forces le tout estimé avec deux scies a travers et un sicot a cinq livres cy 5tt »

 

1 juin 1755

 

Testament de Jacques Hangard (ancien domestique de Jean Joseph Leboindre) :

 

« … Plus donne led(it) testateur … a Jean Dubois domestique dud(it) château de Groschesnay … six livres aussy pour les recompenses des bons soins qu’ils ont eu de luy …

 

Fait et passé aud(it) chasteau de Grochenay parr(oiss)e ddu(it) Fillé … en presence de … Thomas Leroux m(aîtr)e jardinier ».

 

4 juillet 1756

 

Bail d’une grange au bourg de Fillé :

 

« Fait et passé aud(it) Fillé … presents … Thomas Leroux m(aîtr)e jardinier ».

 

14 février 1758

 

Inventaire des biens de Jean Joseph Leboindre au château du Gros Chesnay :

 

« … il est du a Thomas Leroux jardinier la somme de six cent soixante livres pour gages courus jusqu'au p(remi)er fevrier present mois a raison de cent vingt livres par an sur laquelle deduisant soixante livres recus le vingt cinq novembre dernier reste la somme de six cent livres cy 600tt …

 

Jean Dubois sous jardinier est entré au service de Mons(ieu)r Le Boindre le vingt un juillet mil sept cent cinquante quatre et luy est du pour ses gages et courant a raison de quarante cinq livres par an suivant la declara(ti)on de mond(it) s(ieu)r Le Boindre porté par son testament a cent cinquante livres et en outre deux cent vingt neuf livres pour journées de travail par luy fait auparavant faisant ces deux sommes celle de trois cent soixante dix neuf livres cy 379tt »

 

31 avril 1758

 

Créanciers de Jean Joseph Leboindre :

 

« Furent présents …

 

Thomas Leroux jardinier dem(euran)t au château de Grochenay … Jean Dubois sous jardinier … »

 

3 février 1759

 

Testament de Thomas Leroux :

 

« Fut present Thomas Leroux jardinier au chasteau de Grochenay … lequel est tenu au lit de maladie corporelle et neantmoins sain d’esprit et d’entendement ainsy qu’il nous est apparu …

 

Item led(it) Leroux testateur nous a declaré qu’il a des effets dans une chambre au village d’Yvry pres Paris … ».

 

5 février 1759

 

Inventaire des meubles de feu Thomas Leroux :

 

« … Thomas Leroux aussy domestique aud(it) chasteau du Grochenay en qualitté de jardinier seroit decedé ce jourd’huy  sur les neuf heures aud(it) chasteau de Grochenay dans la chambre qu’il occupoit …

 

Si est trouvé scavoir une tasse, des boucles de soulliers et des boucles de jarretieres et une paire de boutons de manche de chemise dont la chaine d’un est cassée le tout d’argent, un cachet de cuisard ( ?)

 

Item une tabatiere de nacre de perle dont le tour est d’argent doré

 

Item un tome de livre intitulé La psalmodie interieure de l’office des morts, un autre intitulé Epitres et Evangiles des dimenches

 

Un autre des prieres du soir et du matin, un autre livre intitulé prieres et interventions chretiennes, des heures a luzage de Paris et un autre intitulé Courtes prieres devant la Ste messe et encor un autre intitulé L’ordinaire de la messe

 

Item un sacq de toille dans lequel il s’est trouvé la somme de cent cinquante livres en vingt cinq pieces dargent de chacun six livres

 

Item habit de drap canelle et une veste de pluche rouge, une culotte de panne rouge, et une autre culotte de drap canelle

 

Item un mauvais habit et une veste de drap canelle, une veste de bazin blanc, quattre autres mauvaises culottes de plusieurs sortes d’étoffe presque de nulle valeur, et un mauvais gilet blanc

 

Item deux paires de bas d’etain, une de fil et une de lainne uzée et deux autres paires de bas sans pied,

 

Item cinq chemises de toille fine garnies, sept autres chemises de toille de brin, deux coiffes de bonnet de toille de lin, neuf cols de differentes toilles, et un de taffetars noir,

 

Item trois paires de gans de cuir dont une fourrée de peau, une paire de gans de film a uzage de femme, et une paire de chaussons aussy de fil, un petit paquet de plusieurs sortes d’etoffe, une aulne de toille de brin neuve et une canne de gis a poume de coco,

 

Item une rape a tabac, cinq couteaux de poche, un compas, trois razoirs, et un cuir, une ecritoire et deux mauvais canifs, un ? a razoir, un couteau a tailler, deux poires a poudre et un sac a ?, une paire de jarretieres de lainne,

 

Item cinq mouchoirs de coton de plusieurs couleurs pour la poche de soye neuf pour le col, quattre autres mauvais mouchoirs de ? pour la poche et un au(tre) mauvais de soye pour le col,

 

Item un bonnet de lainne, deux de cotton, deux mauvais chapeaux, un vieil sacq d’etamines pour voyager, deux mauvaises ? et deux paires de souliers dont une de peu de valeur, deux mauvaises paires de cizeaux, et un peigne de corne

 

Item s’est trouvé dans les poches dud(it) deffunt et sur un careau dans une ecuelle de terre huit livres douze sols en monnoye qui ont été mis dans le sac avec l’autre argent,

 

Item un étuit a lunette et dans iceluy une paire de lunettes a tour d’argent ainsy qu’il paroist … »

 

5 février 1759

 

Acte de décès de Thomas Leroux :

 

« Le cinq fevrier mil sept cent cinquante neuf est décédé le sieur Thomas Leroux jardinier au château de Groschenay agé d’environ soixante dix ans et le lendemain a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse par nous curé sousigné en presence de Laurent Amiard et Jean Dubois domestique au même château et encore m(aîtr)e Froger vicaire et Jaque Tanchot sacriste »

 

2 décembre 1759

 

Acquit de plusieurs particuliers sur la succession de Jean Joseph Leboindre :

 

« Et led(it) Jean Dubois cent trente cinq livres pour pareilles trois années de ses gages a raison de quarante cinq livres par an la premiere echeüe le vingt un juillet aud(it) an mil sept cent cinquante sept Et les deux autres le vingt un juillet dernier … »

 

8 juillet 1760

 

Procuration de plusieurs particuliers (créanciers Le Boindre » :

 

« Furent présents …

 

Jean Dubois garçon jardinier … »

 

22 septembre 1761

 

Procuration de plusieurs des créanciers de feu Monsieur Le Boindre :

 

« Furent présents …

 

Jean Dubois jardinier dem(euran)t aud(it) Fillé domestique de Mons(ieu)r Le Boindre et son donnataire… »

 

27 octobre 1782

 

Remboursement de Paul Rocher au sieur Urbain Violette :

 

« Fut présent le s(ieu)r Urbain Violette jardinier demeurant au château de Grochenay paroisse de Fillé … »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association Pour l'Etude du Patrimoine Sarthois - dans canton-la-suze-sur-sarthe
commenter cet article

commentaires

Olivier JARROSSAY 24/03/2007 15:59

Merci pour tous ces renseignements très utiles à ma généalogie.
Mon aÏeul François JAROSSAY était surveillant domestique du Sieur du CHESNAY au lieu de ST FRAIMBAULT par ROIZE en 1672 .
Son fils Pierre JAROSSAY a été jardinier du château de BUFFES de 1690 à 1715.  
Son petit fils  René François a eu pour marraine Marie Catherine DOUJAT, épouse du Seigneur du GROS CHESNAY en 1702 à FILLE.
Plusieurs générations de mes ancêtres ont du être employées au service des Châtelains de la région.
Pouvez-vous me d\\\'indiquer où se trouve la peinture représentant le chateau de BUFFES au 18ème siècle. Merci et encore bravo pour ce blog si riche en informations sur notre région.

AMIARD Serge 17/12/2006 22:31

  Merci Philippe pour tous ces renseignements.
Bonnes fêtes de fin d'année et meilleurs voeux pour 2007.
@+