Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • : Infos sur l'histoire et le patrimoine des communes du canton de La Suze sur Sarthe (72)
  • Contact

Recherche

11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 18:04

En juin 2010, l’Association Pour l’Etude du Patrimoine Sarthois proposait une conférence sur le patrimoine religieux dans la région de La Suze. Voici donc un résumé de ce qui avait été présenté sur le site de Moulins’Art.

 

1ère Partie : L’implantation du christianisme en Sarthe

 

Alors que le christianisme commence à se diffuser dans la partie orientale de l’Empire Romain, les populations de notre région continuent à vénérer les dieux gallo-romains. On connait en Sarthe plusieurs sanctuaires qui ont connu une fréquentation au moins jusqu’au 4ème siècle après J.-C. : le temple de Mars Mullo à Allonnes, le temple du site de Cherré à Aubigné-Racan, le sanctuaire du Chapeau à Neuville sur Sarthe, le fanum des Busses à Oisseau-le-Petit, etc.

 

Copie-de-IMGP3322.JPG

Le temple de Mars Mullo à Allonnes (72)

 

Copie-de-IMGP1840.JPG

Le temple du site gallo-romain d'Aubigné-Racan (72)

 

 

Il faut attendre 313 avec l’édit de Milan, à l’époque de l’empereur Constantin, pour que la religion chrétienne soit tolérée dans l’Empire Romain. Et c’est en 392 que l’empereur Théodose fait abolir les cultes païens au profit du christianisme.

 

C’est sans doute pendant cette période qu’apparait dans notre actuel département Julien, aujourd’hui considéré comme le premier évêque du Mans. On dit qu’il réalise plusieurs miracles dans la région telle la résurrection d’une jeune fille à Pruillé-l’Eguillé.

 

Julien-Pruille-l-Eguille.jpg

 

Toujours est-il que ces exploits religieux vont asseoir le christianisme dans notre région. La liste des hauts dignitaires religieux se complète avec par exemple Victeur qui est le premier évêque réellement attesté au Mans. Il est cité au concile d’Angers en 453 ou encore lors du concile de Tours en 461. Il est possible que ce soit lui qui ait crée les premières paroisses.

 

En 476, l’Empire Romain d’Occident disparait. Dès lors, la dynastie mérovingienne installe son pouvoir dans la région. C’est de cette époque que date une ampoule, avec le monogramme du Christ,  trouvée dans un sarcophage à Noyen lors de travaux au 19ème siècle.

 

Noyen-Ampoule.jpg

 

Ampoule mérovingienne de Noyen (72)

 

Les hauts responsables religieux vont contribuer à renforcer le pouvoir mérovingien tout en continuant à christianiser les campagnes en s’appuyant sur leur réseau de domaines ruraux. Cependant, une partie de la population persiste dans les croyances païennes. Ainsi, le concile de Tours en 567 demande l’excommunication des personnes qui vénèrent les arbres, les pierres, les fontaines, etc.

 

Arbre.jpg

 

C’est à cette époque qu’arrive dans la région de La Suze Rigomer, né dans le Saosnois et éduqué par un religieux arverne du nom de Launillus venu chercher une vie solitaire dans les déserts du Maine, qui vient finir sa vie dans l’actuelle commune de Souligné-Flacé. Rigomer est alors inhumé dans une chapelle et la population locale vient prier sur sa tombe. On dit qu’il était invoqué pour les maux d’oreilles.

Les reliques de Rigomer quitteront Souligné en 1014 lorsque des moines de l’abbaye bénédictine de Maillezais en Vendée les obtiennent, par la ruse, du comte Hugues du Maine.

 

Copie-de-IMGP3349.JPG

 

Statue de Saint Rigomer dans l'église de Souligné-Flacé (72)

 

A l’époque carolingienne, le christianisme s’implante définitivement. Le personnage important dans le Maine est assurément Aldric, évêque manceau issu d’une famille noble de Germanie, élevé à la cour de Charlemagne et confesseur de l’empereur Louis le Pieux.

 

Gesta-Aldrici.jpg

 

Il va s’évertuer à installer de manière durable un christianisme qui va soutenir la nouvelle dynastie carolingienne. On le verra ainsi mater certains monastères du Maine, tel celui de Saint-Calais. De même, il est à l’origine de la translation de certaines reliques comme par exemple celles de Liboire. Et bien sûr, il fait reconstruire la cathédrale du Mans et développe le culte de Saint Julien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

RESPECT SPORT 30/11/2011 22:12


Une belle recherche pour mes connaissances... Bonne continuation.


Thierry.