Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • : Infos sur l'histoire et le patrimoine des communes du canton de La Suze sur Sarthe (72)
  • Contact

Recherche

8 avril 2006 6 08 /04 /avril /2006 18:21

Avec l'arrivée du printemps commence une nouvelle période de prospection archéologique. Le vélo, le sac à dos et hop ! c'est parti pour une exploration de la campagne environnante. J'avais choisi de prospecter sur Fillé et Roezé, mais comme souvent je termine ailleurs !

Rien n'étant encore labouré dans le secteur qui m'intéresse, je reviens donc par Voivres. J'en profite pour errer dans une parcelle au sud du village qui, l'an dernier, avait livré quelques tessons. Maigre récolte : un éclat de silex et deux tessons. Ceci dit, cela aide à mieux comprendre l'histoire et la chronologie de l'occupation du village de Voivres. Encore faut-il que j'arrive à identifier ces fameux tessons ! Le gaulois, je connais et ces  tessons ne sont pas de cette époque. Le gallo-romain, je connais aussi et ce n'est pas du matériel gallo-romain. Le médiéval classique (13è-15è siècles), je vois aussi ce que c'est. A priori ce serait des tessons plus précoces dans la période médiévale ...

Tiens, le dernier lotissement de Voivres s'étend (la commune est en pleine crise de périurbanisation !). J'avais reperé sur une photographie aérienne de l'IGN, un enclos dans ce secteur. Les rues ont été tracées et le tout à l'égout est en cours d'installation. Les tranchées sont toujours une excellente autopsie du sous-sol.

La encore, rien d'intéressant. Au milieu d'une future rue, les ouvriers ont donné un coup de godet avec la pelleteuse. Tiens, cette couleur orangée dans la coupe cela me rappelle quelquechose. Je regarde sur le tas de déblais à côté et en cinq secondes apparaît une tuile à rebord. Et effectivement la tache orangée dans la coupe s'avère appartenir à l'autre morceau de la tuile. Et en archéologie, une tuile à rebord indique dans 99% des cas un site gallo-romain. Je traverse le chantier dans tous les sens à la recherche du moindre indice. Un autre morceau puis un autre et encore un autre !

Mais il faut se rendre à l'évidence, il n'y a pas de site majeur sous le lotissement. Aucun tesson à l'horizon. Je dégage la tuile qui est dans la coupe de la tranchée. Je gratte les bords de la dite tranchée pour faire apparaître un éventuel niveau archéologique mais rien. Heureusement tout compte fait car le lotissement n'aura pas détruit le site gallo-romain. Il faudra cependant surveiller l'extension prochaine de ce lotissement.

Ce n'est le premier indice gallo-romain trouvé à proximité du village. Une toute petite découverte certes, mais un grand pas pour l'histoire du village de Voivres !

 

 

Rappel de la loi : La prospection archéologique est soumise à autorisation administrative délivrée par le préfet de région. L'utilisisation des détecteurs de métaux dans les parcelles qui recèlent des vestiges archéologiques est strictement interdite. Le non respect de la loi est soumis à de lourdes sanctions.

 

Code du Patrimoine :

 

Art. L. 531-1 – Nul ne peut effectuer sur un terrain lui appartenant ou appartenant à autrui des fouilles ou des sondages à l'effet de recherches de monuments ou d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans en avoir au préalable obtenu l'autorisation.
La demande d'autorisation doit être adressée à l'autorité administrative ; elle indique l'endroit exact, la portée générale et la durée approximative des travaux à entreprendre.
Dans le délai, fixé par voie réglementaire, qui suit cette demande et après avis de l'organisme scientifique consultatif compétent, l'autorité administrative accorde, s'il y a lieu, l'autorisation de fouiller. Elle fixe en même temps les prescriptions suivant lesquelles les recherches devront être réalisées.

 

 

Art. L. 542-1 - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Gondard - dans canton-la-suze-sur-sarthe
commenter cet article

commentaires

sevy 13/04/2006 14:18

article interessant bonne continuation