Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • : Infos sur l'histoire et le patrimoine des communes du canton de La Suze sur Sarthe (72)
  • Contact

Recherche

2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 09:22

 Une monnaie de Louis XVI (roi de France de 1774 à 1792) à été découverte dans un jardin de la Renardière à Voivres lès Le Mans. 

 

DESCRIPTION

Il s’agit d’une monnaie de cuivre usée dont les inscriptions sont quasiment illisibles. On peut cependant deviner sur l’avers l’année « 1793 », la marque de l’atelier de Strasbourg (lettres « BB » collées), et la fin du mot « français ».

 

Les inscriptions du revers ont disparu. Le motif est composé d’un faisceau surmonté d’un bonnet phrygien et entouré de branches de chêne.

 

Cette monnaie fut créée par la loi du 11 janvier 1791. Sa valeur était de 2 sols. Le système monétaire était alors divisé en livres, sols et deniers : 12 deniers faisaient 1 sol, 20 sols faisaient 1 livre. Ce n’est qu’en 1795 que la Convention Nationale décrète le passage au système décimal (le centime étant la centième partie du franc).

 

 

UNE DIFFICULTE DE CALENDRIER

Comme il est dit au dessus, cette monnaie a été frappée en 1793. On pouvait lire sur l’avers « Louis XVI roi des Français ». Cette date peut surprendre puisque la monarchie est abolie depuis le 21 septembre 1792 et remplacée par la République. Mais la transition monétaire ne pouvant se faire du jour au lendemain, les monnaies à l’effigie de Louis XVI continuèrent à être utilisées en 1793.

 

Si l’inscription était toujours lisible, on devrait lire sur le revers « an 5 de la Liberté ». Il s’agit de l’an 5 du calendrier constitutionnel qui s’organise ainsi :

 

§         An 1 de la Liberté : du 14 juillet 1789 au 31 décembre 1789

 

§         An 2 de la Liberté : du 1er janvier au 31 décembre 1790

 

§         An 3 de la Liberté : du 1er janvier au 31 décembre 1791

 

§         An 4 de la Liberté : du 1er janvier au 31 décembre 1792

 

§         An 5 de la Liberté : du 1er janvier au 31 décembre 1793

 

 

Par la suite, on utilisera le calendrier conventionnel :

 

§         An I de la République : du 22 septembre 1792 au 21 septembre 1793

 

§         An II de la République : du 22 septembre 1793 au 21 septembre 1794

 

§         An III de la République : du 22 septembre 1794 au 21 septembre 1795

 

Et ainsi de suite jusqu’au 31 décembre 1805 (an 14). Un décret de Napoléon Ier restaure le calendrier grégorien (celui que nous utilisons aujourd’hui) à partir du 1er janvier 1806.

 

 

Cette pièce étant très usée, elle ne vaut que quelques euros dans le commerce. En bon état (c’est-à-dire bien lisible sans usure prononcée) elle vaudrait autour de 25 euros.

 

En 1793, une pièce de 2 sols valait un dixième d’une journée de travail d’un maçon (comme le montre un acte notarié concernant les réparations d’une maison situé au Petit Bois à Voivres et daté de 1791).

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires