Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • : Infos sur l'histoire et le patrimoine des communes du canton de La Suze sur Sarthe (72)
  • Contact

Recherche

3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 17:04

 

 

Des prospections pédestres réalisées sur une parcelle d’Etival Lès Le Mans (72) ont apporté quelques découvertes supplémentaires sur l’histoire de cette commune.

Tout d’abord, l’activité métallurgique est attestée par le toponyme « La Ferrière ». Les quelques prospections menées dans les champs livrent souvent des scories de fer, résidus issus de la fonte du minerai de fer dans des bas fourneaux. Cette activité occupe une place importante dans le paysage sarthois autour du Mans. Les fouilles menées sur le tracé de l’autoroute A28 ont montré sur les sites métallurgiques de La Bazoge une occupation allant du 7ème siècle av. J.-C. jusqu’à la fin de l’Antiquité et même jusqu’au Haut Moyen Age pour certains sites de production.

 

 

 

On peut penser que les scories découvertes sur Etival Lès Le Mans se placent dans cette fourchette chronologique. Cette commune n’est d’ailleurs pas la seule dans la région de La Suze à avoir révélé une activité métallurgique ancienne ; Voivres Lès Le Mans, Roézé sur Sarthe par exemple ont aussi ce genre d’indices archéologiques.

 

Ces prospections ont également donné quelques outils préhistoriques remontant à une période plus ancienne. A noter parmi ceux-ci une pièce à encoche (objet de gauche sur le cliché) qui pourrait être attribuée à l’époque néolithique.

 

 

Rappel de la loi : La prospection archéologique est soumise à autorisation administrative délivrée par le préfet de région. L'utilisation des détecteurs de métaux dans les parcelles qui recèlent des vestiges archéologiques est strictement interdite. Le non respect de la loi est soumis à de lourdes sanctions.

 

Code du Patrimoine :

 

Art. L. 531-1 – Nul ne peut effectuer sur un terrain lui appartenant ou appartenant à autrui des fouilles ou des sondages à l'effet de recherches de monuments ou d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans en avoir au préalable obtenu l'autorisation.
La demande d'autorisation doit être adressée à l'autorité administrative ; elle indique l'endroit exact, la portée générale et la durée approximative des travaux à entreprendre.
Dans le délai, fixé par voie réglementaire, qui suit cette demande et après avis de l'organisme scientifique consultatif compétent, l'autorité administrative accorde, s'il y a lieu, l'autorisation de fouiller. Elle fixe en même temps les prescriptions suivant lesquelles les recherches devront être réalisées.

 

 

Art. L. 542-1 - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche.

Partager cet article

Repost 0

commentaires