Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • : Infos sur l'histoire et le patrimoine des communes du canton de La Suze sur Sarthe (72)
  • Contact

Recherche

27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 12:36

Volontairement, toutes les sources pour cet article n'apparaissent pas.

Par ailleurs, nous sommes toujours à la recherche d'informations ou de documents sur le sujet.

I. Des hôpitaux américains

Cette zone de pré-embarquement doit également disposer d'hôpitaux. Le Camp Hospital n° 52 est implanté sur le site de l'abbaye Saint-Vincent au Mans, mais également sur les sites de l’École Normale de garçons et celle des filles, avec une capacité d'environ 2300 lits. C'est là qu'on recueillait les soldats atteints de la grippe tel par exemple le soldat Ernest W. Merkle du 315th Engineers de la 90th Division touché par la maladie en novembre 1918, évacué vers l'hôpital 52 où il décède en janvier 1919.

 

Les Américains en Sarthe pendant la Première Guerre Mondiale (7ème Partie)

Le Camp Hospital n° 52 a ouvert en août 1918 et succède à l'hôpital complémentaire français n°49. Le site de l'abbaye Saint-Vincent est cependant peu apprécié des autorités médicales qui lui reprochent son humidité constante, une plomberie et un câblage électrique insuffisants. Le personnel était composé de 60 officiers, 650 hommes de troupes et de 90 infirmières. Il n'a pas reçu les victimes des combats mais des soldats atteints de maladies diverses ; ainsi ont été comptabilisés 4500 cas d'oreillons. Les activités ont cessé le 1er juillet et tout le personnel embarqua à Brest le 5 juillet 1919.

 

A Château-du-Loir les Américains avaient installé le Camp Hospital n°72 en septembre 1918. Occupant d'abord quatre chambres de l'Hôtel de la Gare, il est déplacé quelques jours plus tard vers l'école primaire des garçons où, en organisant 26 chambres, on dispose de 300 lits disponibles. En fait cet hôpital devait gérer les cas du dépôt d'intendance de Château-du-Loir ainsi que des troupes américaines basées dans ce secteur géographique. Il a cessé de fonctionner en mai 1919 ; une partie du personnel et le matériel ont alors rejoint le Camp Hospital n° 114 à Ecommoy, le reste allant à Brest qu'ils quittèrent le 25 juin 1919.

 

A Auvours (commune de Champagné), on trouvait le Camp Hospital n° 101 ouvert en décembre 1918. Il était constitué de baraquements en bois et de tentes. Contrairement à l'hôpital 52, on y pratique aucun intervention chirurgicale ; les cas ayant besoin d'être opérés ont été évacués sur l'hôpital américain du Mans. La capacité d'accueil était de 1100 lits mais le maximum de patients présents se montait à 526. En juin 1919, le personnel quitta les lieux pour embarquer à Saint-Nazaire le 29 juin.

 

Les Américains en Sarthe pendant la Première Guerre Mondiale (7ème Partie)

Le Camp Hospital n° 110 se situait à La Suze. Il était administré par l'hôpital de campagne 102 et le train sanitaire 106. Il y avait 15 baraques pour une capacité de 350 lits. Situé au nord du bourg de La Suze à quelques centaines de mètres de la rivière, on lui reprochait un mauvais drainage et une mauvaise qualité de l'eau ce qui a nécessité l'installation d'une usine de traitement. Le fonctionnement de camp a cessé le 10 juin 1919 et le personnel a été évacué sur Saint-Nazaire qu'il quittera le 24 juin.

 

A Solesmes, en mars 1919, s'est installé le Camp Hospital n° 111. Ce fut un endroit apprécié des autorités médicales car l'abbaye était une construction moderne bénéficiant d'un bon réseau de chauffage et électrique. Environ 200 patients furent répartis sur quatre niveaux du bâtiment. Il a cessé de fonctionner le 15 mai 1919.

 

Un autre hôpital existait au Mans : le Camp Hospital n° 120 qui desservait le Forwarding Camp. Il a fonctionné peu de temps puisqu'il ouvre en avril 1919 et son activité est clôturée le 11 juin 1919. Là encore on ne traite que les cas légers, les cas lourds étant envoyé vers l'hôpital n° 52 ; en conséquence cet hôpital ne disposait que d'un potentiel de 500 lits.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe
commenter cet article

commentaires