Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • Histoire du canton de La Suze sur Sarthe
  • : Infos sur l'histoire et le patrimoine des communes du canton de La Suze sur Sarthe (72)
  • Contact

Recherche

11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 08:46

A l'occasion du 70ème anniversaire de la Libération de la Sarthe, nous présentons ici l'exposition que nous avions réalisée et montrée dans divers lieux du département au début des années 2000.

Au cours de ce mois, nous mettrons plusieurs pages concernant les aérodromes américains installés en Sarthe.

Nos remerciements à tous ceux qui nous ont prêté les documents : les vétérans américains, les familles Brier, Champroux, Cosnard, Dupas, Dutertre, Gaignon, Guittet, Jarry, Lelasseux, Leroux, Lochet, Magne, Richard, Samson, Serceau, Trouvé, la Mairie de Louplande, les Archives Départementales de la Sarthe, le Service Technique de l'Aviation Civile, ainsi que ceux que nous aurions pu oublier.

 

Et enfin les personnes qui souhaitent en connaître plus sur la Libération de la Sarthe peuvent consulter l'imposant ouvrage de Fabrice Avoie, Sarthe, août 1944, histoire d'une Libération, 1ère édition mai 2009.

L'aérodrome A-38 de Neuville sur Sarthe apparait souvent sous l'appelation "aérodrome de Montreuil". Cela est dû à la proximité du hameau voisin qui a été considéré comme le nom du village. L'A-38 est installé dans une boucle de la Sarthe sur sa rive droite.

Il a été construit par le 820th Engineer Aviation Batallion et sera mis en service en septembre 1944. On y trouvera les avions du 363rd TRG.

Août 1944 : l'aérodrome américain A-38 à Neuville sur Sarthe (Sarthe)
Août 1944 : l'aérodrome américain A-38 à Neuville sur Sarthe (Sarthe)
Photographie aérienne faite en 1945 par le groupe de reconnaissance 1/33 et sur laquelle on peut voir l'A-38.

Photographie aérienne faite en 1945 par le groupe de reconnaissance 1/33 et sur laquelle on peut voir l'A-38.

En 1949, sur ce cliché de l'IGN, il n'en reste plus que des traces.

En 1949, sur ce cliché de l'IGN, il n'en reste plus que des traces.

Un Mustang P51 du 363rd Tactical Reconnaissance Group.

Un Mustang P51 du 363rd Tactical Reconnaissance Group.

Un P47 du 373th Fighter Group.

Un P47 du 373th Fighter Group.

Rappel de la législation en vigueur : L'utilisation des détecteurs de métaux est strictement interdite sur ces sites historiques. En cas de problème, prévenir la gendarmerie.

 

Code du Patrimoine,

Art. L. 542-1 - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe
commenter cet article

commentaires